Cirque du Soleil – les créanciers sont furieux

1

Des créanciers du Cirque du Soleil qui détiennent la majorité de la dette colossale de l’entreprise sont furieux d’avoir été mis de côté par la direction actuelle du Cirque dans son effort de relance.

• À lire aussi: Les Québécois financeront les riches actionnaires du Cirque

About Cirque
A cirque (French: [siʁk]; from the Latin word circus) is an amphitheatre-like valley formed by glacial erosion. Alternative names for this landform are corrie (from Scottish Gaelic coire, meaning a pot or cauldron) and cwm (Welsh for ‘valley’; pronounced [kʊm]). A cirque may also be a similarly shaped landform arising from fluvial erosion.
The concave shape of a glacial cirque is open on the downhill side, while the cupped section is generally steep. Cliff-like slopes, down which ice and glaciated debris combine and converge, form the three or more higher sides. The floor of the cirque ends up bowl-shaped, as it is the complex convergence zone of combining ice flows from multiple directions and their accompanying rock burdens. Hence, it experiences somewhat greater erosion forces and is most often overdeepened below the level of the cirque’s low-side outlet (stage) and its down-slope (backstage) valley. If the cirque is subject to seasonal melting, the floor of the cirque most often forms a tarn (small lake) behind a dam, which marks the downstream limit of the glacial overdeepening. The dam itself can be composed of moraine, glacial till, or a lip of the underlying bedrock.The fluvial cirque or makhtesh, found in karst landscapes, is formed by intermittent river flow cutting through layers of limestone and chalk leaving sheer cliffs. A common feature for all fluvial-erosion cirques is a terrain which includes erosion resistant upper structures overlying materials which are more easily eroded.

Cirque du Soleil: les créanciers sont furieux

About Soleil:

Selon des informations obtenues, ces créanciers ne digèrent pas le processus annoncé hier en vertu duquel les propriétaires actuels du Cirque, le fonds américain TPG, le groupe chinois Fosun et la Caisse de dépôt et placement du Québec seront les premiers à déposer une offre pour l’entreprise. 

Ces créanciers incluent le fonds torontois Catalyst Capital et une douzaine de fonds américains, dont CBAM, une entreprise contrôlée par Todd Boehly, un des propriétaires des Dodgers de Los Angeles.

Cirque du Soleil: les créanciers sont furieux

Le 9 juin, Le Journal avait rapporté que ce groupe de créanciers avait déposé une offre de 1,2 milliard $ US pour le Cirque, sans demander aucun argent public.

Cette offre incluait le maintien du siège social du Cirque à Montréal, le paiement de sommes dues à des travailleurs du Cirque et l’injection de 300 M$ US d’argent frais dans l’entreprise. Environ 900 M$ US de dette du Cirque devaient être convertis en actions.

Qui dit vrai ?

Selon une source proche de ce groupe, les créanciers en ont surtout contre l’affirmation du président-directeur général du Cirque, Daniel Lamarre, selon laquelle aucune offre pour le Cirque n’a encore été déposée.

« C’est très étrange que Daniel Lamarre dise ça. Le Cirque a demandé pour des propositions. Des gens ont fait des propositions. Les créanciers ont fait des propositions. C’était très spécifique », confie une source proche du groupe de créanciers. Selon nos informations, la direction actuelle du Cirque n’aurait fait aucun effort dans les dernières semaines pour négocier. 

Le fondateur du Cirque Guy Laliberté, qui avait aussi manifesté son désir de racheter le Cirque, s’est abstenu hier de tout commentaire. Québecor, qui a aussi manifesté de l’intérêt, n’a pu être joint hier en fin de journée.