Drame à Shannon – la petite fille disparue retrouvée dans la piscine …

0

De nombreux people de la rue Donaldson, à Shannon, ont le cœur lourd, lundi matin, après la découverte du corps d’une fillette de 4 ans dans la piscine d’un voisin.

<!–[if IE 9]><![endif]–>Léa Fiset

Selon la Sûreté du Québec, la petite Léa Fiset aurait échappé à la vigilance de ses oldsters aux alentours de 17 h, dimanche. Une gigantesque battue s’est tenue jusqu’à tard dans la nuit pour la retrouver, impliquant des policiers, des cadets, des militaires, des équipes d’enquête des crimes majeurs et des maîtres-chiens.

About Shannon:

Drame à Shannon: la petite fille disparue retrouvée dans la piscine …

About petite
Vincent Aycocho, or better regularly known as Petite is a Filipino actor, comedian, singer and tv express host, he is known for as a Filipino comedian in Comedy Bar, Paunch line and clowns, in conjunction with their different celebrities; Boobay, Iyah, Donita nostril, Ate homosexual, Allan k. and Wally Bayola. Petite have a lot more endeavor in GMA community, website hosting of CelebriTV paired by the use of Joey de Leon’s, Lolit’s partner

<!–[if IE 9]><![endif]–>

Le drone de la SQ et un hélicoptère de l’armée canadienne se sont également joints au mouvement, qui a connu le pire des dénouements, alors que le corps inanimé de la jeune fille a été finalement retrouvé dans la piscine d’un voisin immédiat de la résidence familiale, vers 00 h 45 du matin, lundi. Plusieurs manœuvres de réanimation ont été pratiquées sans succès. Elle a été transportée d’urgence au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

<!–[if IE 9]><![endif]–>

<!–[if IE 9]><![endif]–>

Onde de choc

Drame à Shannon: la petite fille disparue retrouvée dans la piscine …

L’onde de choc a frappé tout le quartier résidentiel qui compte de nombreuses familles, dont plusieurs ont participé aux recherches. L’enfant était connue du voisinage pour être très aventureuse. Plusieurs voisins racontent qu’il n’était pas inhabituel qu’elle s’éloigne de son home et qu’elle se retrouve pendant un 2nd sans surveillance dans la rue.

«Je connaissais le nom de Léa simplement parce qu’on entendait souvent: Léa, où es-tu?», indique une femme, disant que c’était «récurrent».

<!–[if IE 9]><![endif]–>

  • Écoutez notre journaliste du Bureau d’enquête Félix Séguin à QUB radio:    

Une autre voisine a tenu à préciser qu’à ses yeux, les folks faisaient leur that you can think of pour encadrer la petite, mais qu’elle parvenait quand même à s’évader, parfois.

«Ce n’est pas vrai qu’ils ne s’en occupaient pas. On entendrait crier “Léa!” au moins 800 fois par jour; c’était le working gag, parce qu’ils ne la lâchaient pas, justement pour être sûrs que, quand ils étaient là, qu’elle ne se sauve pas», mentionne la dame.

<!–[if IE 9]><![endif]–>

<!–[if IE 9]><![endif]–>

Lundi matin, des citoyens, souvent accompagnés d’enfants, sont venus déposer des messages de sympathie et des peluches devant la résidence où l’enfant demeurait. On pouvait lire la tristesse sur plusieurs visages.

Des voisins craignaient qu’il arrive un jour quelque selected de malheureux en raison de la tendance de l’enfant à s’éloigner de son foyer. Selon plusieurs témoignages de résidents, la petite fille avait de nombreux frères et sœurs, et leur famille avait emménagé à cet endroit il y a environ un an.

<!–[if IE 9]><![endif]–>

Cache-cache

Lors des recherches, la police a reconnu que la fillette avait l’habitude «de partir et d’aller se cacher dans les environs».

«Mais c’est vraiment la première fois que ça dure aussi longtemps», avait expliqué la porte-parole de la Sûreté du Québec, Anik Lamirande, en déalternatively de soirée.

Ainsi, les gens ont été invités à fouiller leur maison, storage et terrain, puisque la «jeune Léa aime bien se cacher et attendre d’être retrouvée».

<!–[if IE 9]><![endif]–>

«Les gens qui sont sur location actuellement sont des bénévoles formés et autorisés. Il y a des militaires, la police militaire, le supplier d’urgence de la Sûreté du Québec. Ce sont des gens qui sont habitués à faire de la recherche et du sauvetage», avait-elle ajouté.

Le corps de police provincial a indiqué au déthen again de l’événement qu’elle n’avait aucune raison de croire qu’il pourrait s’agir d’un enlèvement. D’où le fait que l’alerte Amber n’ait pas été lancée.

[sg_popup id=1]