Dur retour à la réalité pour le Tricolore

1

TORONTO | « Kap, Kap. Je suis libre. » Kap, c’est Kasperi Kapenen. Celui qui parle, c’est le jeune attaquant des Maple Leafs, Nicholas Robertson.

• À lire aussi: « Une grosse adaptation » – Phillip Danault

About retour
“Retour” (“Return”) was the Swiss entry in the Eurovision Song Contest 1970, performed in French by Henri Dès. Dès has released this song in another languages:

“Mädchen gibt es überall” (German)
“Return” (English)
“A mi regreso” (Spanish)The song is a ballad with Dès talking about his return of a travel to Italy. He thinks that his lover is waiting for him.
The song was performed second on the night, following Netherlands Hearts of Soul and preceding Italy’s Gianni Morandi with “Occhi di ragazza”. At the close of voting, it had received 8 points, placing 4th in a field of 12.
It was succeeded as Swiss representative at the 1971 Contest by Peter, Sue & Marc with “Les illusions de nos vingt ans”.

Dur retour à la réalité pour le Tricolore

About réalité

• À lire aussi: Pas de partisans, mais plus de décor

La conversation qui se passait sur la glace restait perceptible dans les hauteurs du Scotiabank Arena. Pour plus de précision, on l’entendait jusqu’à la neuvième rangée de la section 307. 

Dur retour à la réalité pour le Tricolore

Robertson n’a pas marqué sur ce jeu même s’il a reçu la passe qu’il réclamait directement sur sa palette. Caché derrière le défenseur Victor Mete, le numéro 89 a tenté de battre Carey Price d’un tir du revers, mais il a manqué la cible. 

Un jeu anodin survenu en première période dans un match préparatoire entre les Maple Leafs et le Canadien. Mais un jeu qui illustrait surtout la nouvelle réalité, celle des matchs de la LNH sans aucun spectateur dans les gradins. 

Dans un contexte régulier, c’est possible d’entendre un joueur hurler pour une passe, mais le bruit ne circule pas aussi facilement avec souvent près de 20 000 spectateurs dans les gradins. 

Le Tricolore et les 23 autres équipes impliquées dans la relance des activités dans la LNH devront maintenant s’adapter à cette réalité des rencontres où il n’y a que le bruit des passes, des coups de patin dans la glace, mais pas les cris d’un spectateur qui réclame un tir durant un avantage numérique. 

« Il n’y a pas de doute qu’il y a une période d’adaptation, mais ça reste la même chose pour les deux côtés. Les Maple Leafs sont dans leur aréna, et il n’y avait pas plus de spectateurs pour eux, a rappelé Claude Julien. Nous devrons nous habituer et créer notre propre énergie. Je pense que nous serons capables de faire ça et j’espère que nous y arriverons avant le match de samedi [premier match contre les Penguins]. »

  • Retour sur le match opposant le Canadien aux Maple Leafs:

Des Leafs trop rapides

Julien parlait d’un bon test pour cet unique match préparatoire face aux Maple Leafs. Il avait comparé les Leafs aux Penguins en raison de leur rapidité et de leur profondeur à l’attaque. Le Tricolore n’a pas réussi son examen face à l’équipe de Sheldon Keefe en s’inclinant 4 à 2. 

Alexander Kerfoot (deux buts) et Morgan Rielly (un but, deux passes) ont mené l’attaque des gagnants. Les Leafs ont marqué deux buts en infériorité numérique. 

À la maison à Toronto

Pour ce match préparatoire, le CH était l’équipe hôte contre les Leafs au Scotiabank Arena. Les Shea Weber, Carey Price et Phillip Danault ont donc revêtu leur uniforme dans le vestiaire des Maple Leafs. Une drôle de scène. 

Autre signe d’un match à la maison même si techniquement en territoire ennemi, le Tricolore a fait son entrée sur la glace au son de la musique de Coldplay, Fix You . Il n’y avait toutefois pas les deux jeunes patineurs comme porte-drapeau, comme c’est la tradition au Centre Bell.

Pour les deux buts du CH, ceux de Tomas Tatar et de Paul Byron, le responsable de la musique au Scotiabank Arena a fait résonner la même chanson qu’après un but au Centre Bell, où on entend un énorme bruit de sirène suivi par des « Go, Habs, Go ». Il y avait toutefois un oubli assez important : on n’a pas entendu le classique de Plume Latraverse et repopularisé par Éric Lapointe, Bobépine

Dès la 33e seconde

Après l’interprétation d’un enregistrement du Ô Canada, alors que les joueurs des deux équipes se trouvaient côte à côte sur les deux lignes bleues dans un mouvement de solidarité pour le mouvement Black Lives Matter, les Maple Leafs et le Canadien ont chassé la rouille après une pause de 140 jours. 

Les Leafs ont rapidement trouvé leur rythme. Dès la 33e seconde, ils ont fait résonner la sirène d’un but. Ilya Mikheyev, qui revient d’une opération à un poignet, a marqué à son premier match depuis le 27 décembre. L’ailier gauche originaire d’Omsk en Russie a saisi une passe de son capitaine, John Tavares, pour battre Price d’un tir rapide. Sur ce jeu, Ben Chiarot et Brendan Gallagher ont manqué de communication, ouvrant la porte à un surnombre pour l’équipe à la feuille d’érable. 

Sans jouer un match désastreux, le Canadien a manqué de cohésion et de rythme contre une équipe plus dangereuse offensivement. Et les Penguins seront aussi dangereux sur le plan offensif…

Ce qu’on a remarqué…  

Price en deux temps

Puisqu’il n’avait qu’un match pour préparer ses troupes, Claude Julien a choisi d’envoyer Carey Price devant le filet pendant 60 minutes. Price a cédé quatre fois sur 23 tirs, dont le premier du match. À certains moments, il a réalisé quelques beaux arrêts. À d’autres, il a donné des retours dans l’enclave.

Le premier trio dominé

Le Canadien estimait que les Leafs présentaient une attaque et un style s’apparentant à celui des Penguins. Si on se fie à la façon dont le premier trio des Torontois a dominé celui du Canadien, le Tricolore ne fera pas long feu contre les unités de Sidney Crosby et d’Evgeni Malkin. À eux trois, Brendan Gallagher (-3), Tomas Tatar (-3) et Phillip Danault (-2) ont terminé la soirée à -8.

Tavares étourdissant

À ce propos, on a beau être à la fin du mois de juillet, John Tavares affichait sa forme de mi-saison. Joueur le plus dangereux des Leafs, dans ce match, il a semé ses couvreurs toute la soirée. Sur le premier but, il est celui qui a mis la table pour Ilya Mikheyev. Toujours une menace près du filet adverse, l’Ontarien est passé à un cheveu de doubler l’avance des siens dans les premiers instants de la deuxième période.

Chiarot au ralenti

Le flanc gauche de son équipe étant plutôt mince à la ligne bleue, Claude Julien aura besoin d’un Ben Chiarot en grande forme. Le partenaire de Shea Weber souhaitera assurément faire mieux contre les Penguins. Hier, il a été à l’origine de quelques occasions de marquer des Leafs.

Sur le premier but du match, il s’est compromis à la ligne bleue des Leafs, permettant à ceux-ci d’attaquer en surnombre. Au deuxième vingt, il a une nouvelle fois ouvert la porte aux Leafs avec un dégagement mou en désavantage numérique. Par chance, Tavares a raté le filet.

Du travail à faire

Au cours de la saison, l’attaque massive du Canadien s’est classée au 22e rang avec un mince taux de conversion de 17,7 %. Au cours de la phase 3, beaucoup d’efforts ont été mis pour améliorer cette facette du jeu. Il appert qu’il reste encore du travail à faire. Le Canadien a été blanchi en six occasions. Le manque de synchronisme et de précision dans les passes était flagrant. D’ailleurs, le Tricolore a accordé deux buts alors qu’il évoluait avec l’avantage d’un homme.

Paul Byron décampe

Blessé à un genou au mois de novembre, Paul Byron n’avait pas eu l’occasion de reprendre complètement ses moyens lorsque la LNH a mis ses activités sur pause, le 12 mars. Hier, il a démontré qu’il était redevenu le marchand de vitesse que l’on connaît. Il a forcé les défenseurs des Leafs à jouer sur les talons à quelques occasions. Son échappée n’a laissé aucun choix à Cody Ceci, puni pour l’avoir accroché. Malheureusement, ce sont les Leafs, par l’entremise d’Alexander Kerfoot, qui en ont profité. Sur la séquence, Nick Suzuki a commis une erreur de jeunesse en oubliant de couvrir le joueur des Leafs qui s’amenait dans l’enclave.

Savante passe de Suzuki

S’il a erré quelque peu défensivement, Suzuki a démontré ses talents de fabricant de jeu en servant une savante passe à Tomas Tatar, sur le premier but du Canadien. La recrue s’est approchée du filet d’Andersen, forçant ce dernier à se compromettre. Sa passe transversale, dans l’enclave, n’a laissé aucune chance au gardien des Leafs. Suzuki a été l’attaquant le plus utilisé par Julien (19 min 53 s).

Drouin intense

On a eu droit à deux sortes de Jonathan Drouin, l’hiver dernier. Si celui qui affrontera les Penguins ressemble à celui qui s’est mesuré aux Leafs, hier, on pourrait voir des étincelles. Drouin a patiné avec intensité. Son bon échec avant lui a offert une occasion de marquer tôt dans la rencontre.

Voyez ci-dessous les points saillants du match.

3E PÉRIODE                          

20:00 – Fin de la période. 

16:30 – Travis Dermott accroche Jordan Weal et écope de la sixième pénalité des Leafs dans ce match.

13:49 – Gallagher tente de battre Andersen, mais sans succès.

09:39 BUT! Morgan Rieilly marque un deuxième but en désavantage numérique pour les Leafs. C’est 4-2 Maple Leafs.

08:07BUT! Paul Byron s’empare du retour de lancer de Ben Chiarot et loge la rondelle derrière Frederik Andersen! C’est 3-2 Maple Leafs.

06:36 – Brendan Gallagher voit son tir être arrêté par Andersen.

05:45 – Les Maple Leafs se font insistants. Kasperi Kapanen voit son tir être bloqué par Price.

03:44 – Toronto souhaite creuser l’écart. Jason Spezza se fait menaçant près de Carey Price, mais le cerbère immobilise le disque.

03:00 – Dale Weise passe bien près de créer l’égalité, mais le gardien des Leafs Frederik Andersen ferme la porte.

01:58 – Xavier Ouellet bloque le tir de Kasperi Kapanen.

00:00 – Début de la période.

2E PÉRIODE                               

20:00 – Fin de la période. 

19:36 BUT! Morgan Rielly décoche un banal lancer de la pointe, mais Alex Kerfoot passe par là et redirige la rondelle derrière Carey Price. C’est 3-1 Maple Leafs.

16:56 BUT!!!!!! Nick Suzuki sert une brillante remise à Tomas Tatar, qui n’a qu’à rediriger dans une cage béante. Les Canadiens réduisent l’écart. C’est 2-1 Maple Leafs.

14:50 – Ilya Mikheyev est chassé pour avoir accroché Nick Suzuki. 

07:46 BUT! Kesperi Kapanen s’échappe seul devant Price. Le gardien du CH fait l’arrêt, mais Alex Kerfoot passe par là et marque sur le retour. 2-0 Maple Leafs!

06:23 – Cody Ceci écope d’une pénalité pour avoir accroché Paul Byron. Avantage numérique pour les Canadiens! 

05:45 – John Tavares, encore lui, coupe au filet sur son revers. Encore une fois, sa manoeuvre échoue. Price fait l’arrêt. 

02:41 – John Tavares reçoit la rondelle dans une position très avantageuse. Il bénéficie d’un filet ouvert, mais son lancer rate la cible de peu. 

02:27 – Brendan Gallagher est chassé pour bâton élevé.

02:16 – Alex Belzile et Jordan Weal s’échangent la rondelle avec vitesse. Belzile complète la manoeuvre à l’aide d’un bon tir du revers, mais Andersen réalise un bel arrêt.

00:00 – Début de la période.

1RE PÉRIODE:                                          

1RE PÉRIODE:

20:00 – Fin de la période.

19:54 – Jeff Petry est puni pour avoir accroché.

15:50 – Kasperi Kapanen repère Nicholas Robertson seul devant le filet du CH. Ce dernier tente la feinte du revers, mais rate la cage de très peu.

15:10 – Brendan Gallagher, Phillip Danault et Tomas Tatar cognent tour à tour à la porte sur la même séquence, mais ne parviennent pas à concrétiser. C’est toujours 1-0 Maple Leafs!

14:20 – Kyle Clifford s’amène rapidement sur le flanc gauche et décoche un bon lancer, mais Price reste de marbre. 

13:25 – Jeff Petry y va d’un tir bas qui est redirigé par un défenseur des Maple Leafs. Andersen réagit toutefois rapidement et ferme la porte avec la jambière droite.

10:34 – Nicholas Robertson est envoyé au cachot pour avoir retenu. Les Canadiens bénéficient d’une supériorité numérique.

09:30 – John Tavares rejoint Mitch Marner seul dans l’enclave, mais Carey Price se dresse devant l’habile attaquant des Maple Leafs.

05:09 – Jordan Weal est chassé pour un coup de bâton sur Jake Muzzin. Avantage numérique aux Maple Leafs.

00:33 BUT! Dès le départ, John Tavares repère habilement Ilya Mikheyev. Ce dernier complète facilement et donne les devants 1-0 aux Leafs.

00:00 – Début du match. 

[sg_popup id=1]