Le Canadien doit créer sa propre énergie

2

mercredi, 29 juil. 2020. 12:35
(Mise à jour : mercredi, 29 juil. 2020. 17:34)

Les joueurs du Canadien de Montréal ont vécu leur première expérience à huis clos mardi soir contre les Maple Leafs de Toronto. Et ils ont convenu qu’ils avaient encore beaucoup de travail à faire afin de trouver leurs marques de manière à être prêts à affronter les Penguins de Pittsburgh en série de qualification, notamment au niveau de la motivation.

About Canadien
French Canadians (also known as Canadiens; French: Canadiens français, mentioned [kanadjɛ̃ fʁɑ̃sɛ] or Canadiennes françaises, stated [kanadjɛn fʁɑ̃sɛz]), or Franco-Canadians (French: Franco-Canadiens), are an ethnic staff who hint their ancestry to French colonists who settled in Canada from the 17th century onward. nowadays, people of French heritage make up the majority of native speakers of French in Canada, who in flip account for approximately 22 per cent of the u . s . a .’s total inhabitants.
nearly all of French Canadians live in Quebec, where they constitute nearly all of the province’s population, even if French Canadian and francophone minority communities exist in all other Canadian provinces and territories as well. multiple French talking ethnic teams in Canada embody the Acadians of the Maritime Provinces, the Brayons of recent Brunswick and the Métis of the Prairie Provinces, amongst different smaller teams.throughout the mid-18th century, Canadian colonists born in French Canada increased across North the united states and colonized more than a few regions, cities, and towns; the French-Canadian settlers originated essentially from districts within the west of France, similar to Normandy, Perche, Beauce, Brittany, Maine, Anjou, Touraine, Poitou, Aunis, Angoumois, Saintonge and Gascony.lately, French Canadians live across North the united states. Most French Canadians live in Quebec, and are repeatedly referred to as Quebecers and Québécois in that province, despite the fact that smaller communities exist all the way through Canada and in the U.S.. Between 1840 and 1930, roughly 900,000 French Canadians immigrated to the us, principally to the brand new England area.Acadians (Acadiens), who reside within the Maritimes, may be included among the French Canadian group in linguistic contexts, but are considered a separate group from the French Canadians in a cultural and ethnic feel because of their varied historical past, so much of which predates the admission of the Maritime Provinces to Canadian Confederation in 1867.
French Canadians (together with people who find themselves not French-speaking) represent the 2nd greatest cultural workforce in Canada, at the back of these of English ancestry and beforehand of those of Scottish and Irish heritage; there is nonetheless a distinction between those deciding upon as French Canadians and those merely determining as French. In complete, those whose ethnic origins are French Canadian, French, Québécois and Acadian number as much as eleven.9 million individuals or comprising 33.seventy eight% of the Canadian inhabitants.no longer all francophone Canadians are of French Canadian descent or heritage. The body of French language audio system in Canada contains important communities from other francophone countries such as Haiti, Cameroon, Algeria, Tunisia or Vietnam. on the related time, now not all Canadians of French heritage are francophone these days.

Le Canadien doit créer sa propre énergie

About créer

« Il n’y a aucune ambiance. Il n’y a rien qui se passe. Il y avait plus d’ambiance dans mes matchs de l’atome BB à Mont-Tremblant, a déclaré sans détour l’attaquant Jonathan Drouin en visioconférence mercredi. Il faut essayer de créer de l’énergie, parce que la foule n’est pas là pour t’aider. Il faut donc qu’on passe à autre selected, il faut qu’on trouve une façon d’avoir de l’énergie entre nous autres. »

« C’est dur de s’embarquer dans un fit après une pause de quatre mois, surtout dans un aréna comme ça, a poursuivi le Québécois. On sait qu’on peut être meilleurs qu’hier (mardi), et il y a encore des choses à travailler. Pour nous, c’est vraiment la constance; nous n’avons pas beaucoup de temps pour nous adapter. Il faut être prêts pour samedi. Ce sera un bon test contre les Penguins. »

Le Canadien doit créer sa propre énergie

Pour sa phase, l’entraîneur-chef du Canadien Claude Julien n’a pas cherché d’excuse pour justifier le fit terne offert par sa troupe mardi.

« C’est la même selected pour toutes les équipes. C’est sûr que c’est un défi, mais il va falloir créer notre énergie, a d’abord évoqué Julien. Il y a quatre mois, nous nous voyions en vacances durant l’été, automotive les possibilités de participer aux séries éliminatoires étaient alors très minces. Nous sommes donc une des équipes chanceuses d’avoir l’get together de participer aux séries. Et si ça ne nous excite pas (d’y participer), alors je ne sais pas ce que ça prendra. »

Il reste donc trois jours à Julien et ses hommes pour retrouver la flamme en vue de la série contre les Penguins. Et entre-temps, ils devront peaufiner quelques détails tactics.

L’unité en avantage numérique formée de Drouin, Nick Suzuki et Joel Armia a paru plutôt effacée contre les Leafs, et selon la recrue du Canadien, il reste encore beaucoup de pain sur la planche pour menacer les Penguins.

Le CH devra créer sa propre énergie

« Nous précipitons nos jeux, et nous avons perdu de nombreuses batailles en récupération de rondelle, a évoqué Suzuki, le joueur le plus utilisé par Julien mardi. Il faudra avoir une meilleure cohésion entre nous, prendre le temps de nous installer dans le territoire ennemi, et créer nos possibilities de marquer. Ce sont des détails sur lesquels il faudra travailler au cours des prochains jours. »

Julien a également tenu à souligner que si le Canadien veut sortir vainqueur de sa série contre Sidney Crosby et sa bande, alors il devra absolument éviter de concéder des buts en début et fin de période, comme ç’a été trop souvent le cas pendant la saison régulière, et aussi mardi contre les Leafs.

« Une chance que vous n’êtes pas entraîneurs »

« C’est sûr que nous avions encore un petit peu de rouille, et celle-ci n’était pas seulement sur la patinoire. Elle l’était aussi dans notre prise de décisions dans des circonstances serrées, a confié Julien. Nous allons regarder tout ça, mais disons que ça fait partie de l’apprentissage du optimum fit. Il faudra éviter que ce style de situation-là se produise contre les Penguins, mais il nous reste encore trois jours pour nous assurer que ce soit corrigé. »

Hudon a commis « une erreur de parcours »

Les joueurs du Tricolore se retrousseront les manches et participeront à une séance d’entraînement un peu plus tard mercredi au Centre de efficiency Ford, situé en banlieue de Toronto.

Julien a indiqué que l’attaquant Charles Hudon avait commis « une petite erreur de parcours » mardi et raté l’entraînement matinal de l’équipe. C’est l’une des raisons pour lesquelles il n’a pas affronté les Maple Leafs.

Le pilote du Bleu-blanc-rouge a toutefois assuré qu’il n’y aurait pas de sanction additionnelle et que Hudon serait de retour à son poste lors de l’entraînement.

Plus tôt cette semaine, Julien avait déclaré qu’il réduirait son effectif de 31 à une vingtaine de joueurs mercredi, en préimaginative and prescient du most well known healthy de la série de skills du CH contre les Penguins de Pittsburgh, samedi.

Il a d’ailleurs mentionné qu’il poursuivait son évaluation en défensive afin de déterminer quels défenseurs composeront sa troisième paire, entre Cale Fleury, Victor Mete et Xavier Ouellet, notamment.

« Nous allons évaluer leur jeu en défensive, mais également leur façon de remettre la rondelle à nos attaquants, a d’abord évoqué Julien. En ce moment, nous effectuons nos dernières évaluations, mais peu importe ceux que nous choisirons, il faudra qu’ils excellent en défensive et qu’ils facilitent le jeu de transition. Nous avons besoin de bons quarts-arrières. »

Par ailleurs, on ignore toujours l’état de santé de l’attaquant Alex Belzile, qui a été durement frappé par le défenseur des Maple Leafs de Toronto Jake Muzzin après avoir obtenu une bonne likelihood de marquer à l’embouchure du filet de Frederik Andersen en deuxième période mardi soir.

Belzile a paru sonné sur la patinoire avant de retraiter vers le vestiaire. Il n’est pas revenu au jeu par la suite et n’était pas de l’entraînement des siens au lendemain de la défaite.

Trios et duos à l’entraînement mercredi :

Tatar – Danault – Gallagher 
Drouin – Suzuki – Armia 
Byron – Kotkaniemi – Lehkonen 
Weise – Domi – Weal
Hudon – Evans – Poehling

Chiarot – Weber
Kulak – Petry
Ouellet – Mete
Fleury – Juulsen
Olofsson – Folin

 

[sg_popup id=1]